Solidarité avec la Grèce

Publié le lundi 3 février 2014

Solidarité pour une campagne unitaire pour les Droits à la Santé des Femmes, les Droits Sexuels et Reproductifs

Ensemble, au niveau national et international, il est plus qu’urgent de se coordonner pour réagir à la catastrophe humanitaire en Grèce. Celle-ci pourrait bientôt être le sort de toute la population pauvre européenne. Plus que jamais, il nous faut renforcer nos actions communes de solidarité avec les populations en détresse et surtout celle des femmes, dont les souffrances restent invisibles et les besoins fondamentaux méconnus ! Nous nous adressons donc à la Solidarité féministe internationale pour soutenir l’initiative grecque des « Femmes contre la dette et les mesures d’austérité » et son groupe de travail pour les droits sexuels et reproductifs et lancer une campagne unitaire pour les Droits à la Santé des Femmes, les Droits Sexuels et Reproductifs, une vraie campagne ayant une double dynamique :
D’une part nous voulons être partie prenante au mouvement des dispensaires sociaux alternatifs, et d’autre part, impulser un mouvement vers et dans les hôpitaux contre les lois issues des mémorandums de la Troïka. Comme vous le savez, ces initiatives citoyennes se sont développées un peu partout en Grèce. Elles ont mis en place des structures autogérées, animées par des militants/es bénévoles pour promouvoir des soins gratuits aux quelques 3.000.000 d’habitants privés de couverture maladie. (il semble que désormais la moitié de la population de ce pays n’a déjà plus accès aux soins).

Mais, ces structures autogérées ne travaillaient pas ensemble. Elles étaient éparpillées et n’étaient pas en contact avec les luttes dans les hôpitaux et faisaient surtout de l’humanitaire.
Fin juillet, bonne nouvelle : une première réunion de la coordination de la région d’Attique a eu lieu. Elle s’est tenue dans le dispensaire d’Ellinikon. Nous y avons participé. Une coordination se met en place, ce qui facilitera notre tâche. .

Nous vous demandons donc de lier votre action de solidarité aux initiatives citoyennes des dispensaires et à notre campagne pour les Droits à la Santé des Femmes, les Droits Sexuels et Reproductifs.
De plus, la catastrophe de la crise humanitaire explosant, des milliers de personnes s’adressent aux dispensaires qui sont débordés et pourront de moins en moins répondre aux besoins de la population.
Il ne suffit donc plus seulement d’être partie prenante à ce mouvement des dispensaires et de remplir les vides d’un système démoli de santé. L’entraide et la solidarité humanitaire ne suffisent plus !
La 2e dynamique serait donc de promouvoir un mouvement contre les lois issues des Mémorandums de la Troïka en direction et au sein des hôpitaux, en collaboration avec les mouvements sociaux, le personnel des hôpitaux, les usagers et les organisations pour les droits humains.

Pour ce faire, nous proposons deux initiatives :
1) Sensibiliser et informer sur des thèmes de planning familial : contraception, avortement, maladies sexuellement transmissibles, grossesse, accouchement, hygiène individuelle, rapports sexuels et humains, droits sexuels et reproductifs,…
2) Organiser une campagne pour l’accouchement libre et gratuit avec le slogan suivant : L’accouchement est un droit, l’accouchement n’est pas une marchandise !
Pour promouvoir un mouvement de désobéissance civile contre les lois issues des Mémorandums de la Troïka, en direction et dans les hôpitaux, nous avons créé un comité d’action, le 26 Juin 2013. Plusieurs organisations humanitaires et des représentants des dispensaires et des syndicats y ont participé.
Il s’agit aussi de préparer des actions dans des grandes maternités d’Athènes en accompagnant deux femmes enceintes, une grecque et une émigrée, pour revendiquer « l’accouchement libre et gratuit » et l’abrogation des lois de la Troïka qui pénalisent et punissent l’accouchement des pauvres sans assurance-maladie.
Revendiquer et imposer par l’action avec les mouvements sociaux que les maternités et les hôpitaux ouvrent leurs portes et offrent leurs services gratuitement. Cette action aura lieu en présence de la presse, bien sûr ! Le thème de l’accouchement émeut les consciences des femmes. Nous proposons de faire une campagne avec le mot d’ordre suivant : « L’accouchement est un droit ! L’accouchement n’est pas une marchandise ! » Aussi, il est grand temps de dépasser les actions éparpillées, ça et là. Il nous faut des actions permanentes avec des revendications claires, il nous faut étendre nos contacts à d’autres mouvements et syndicats, faire des alliances en Grèce et partout en Europe.

Pour cela nous avons besoin d’informer, par des articles, du matériel de propagande, des affiches…

-  Nous avons besoin d’aide concrète, de votre solidarité pour faire ensemble un travail systématique et à long terme.
Quels sont nos besoins pour la campagne ?
Pour rendre visible la campagne du planning familial au sein du mouvement de solidarité et auprès de la population, réaliser 2 affiches (à apposer dans les dispensaires, hôpitaux et ailleurs), un flyer et un numéro de téléphone SOS.
Réaliser également des vidéos, un site internet pour la campagne, pour récolter des signatures, pour informer…
Nous avons besoin aussi de médicaments pour le planning familial ! En attendant vos réactions, nous vous envoyons toute notre amitié. Pour le groupe des « Femmes pour les droits sexuels et reproductifs » en collaboration avec les « Femmes contre la dette et les mesures d’austérité » en Grèce

Sonia Mitralia, Sofia Tzitzikou, Katy Stypsanelli,

Contactez-nous :
sonia.mitralia@gmail.com , sofarmacist@hotmail.com,
Tel : 0030-210-9420681, 0030 6932295118

Propositions : Campagne pour les Droits à la Santé des Femmes, les Droits Sexuels et Reproductifs

Des initiatives citoyennes développées un peu partout en Grèce ont mis en place des structures autogérées animées par des militants/es bénévoles pour promouvoir des soins gratuits aux quelques 3.000.000 d’habitants privés de couverture maladie. En effet, 40% de la population de ce pays n’a plus accès aux soins. Ces structures autogérées font donc face à une énorme crise sanitaire et à un manque cruel de moyens, puisqu’elles sont confrontées aux besoins d’une population exclue du système public de santé.
Les femmes pauvres, dans une large mesure, ont perdu leurs droits à la santé et à leurs droits reproductifs et sexuels.
En effet, nous assistons à l’exclusion d’une très grande partie pauvre de la population féminine à la protection de la maternité et de l’enfance, due à la destruction de l’état social et à la privatisation du système d’accès universel à la santé. Nous assistons à une véritable catastrophe humanitaire sans précédent depuis la deuxième guerre mondiale : augmentation de la mortalité infantile, abandon des enfants dans des hospices à cause de la pauvreté et de l’impossibilité de les nourrir, explosion des infections, de la détresse sexuelle, du stress dans les rapports humains, des violences sexuelles et autres…
Avec les politiques insensées d’austérité folle, nous sommes en train de perdre nos droits à la prévention des maladies, énormément de femmes ne se rendant plus que très rarement chez le médecin (infections diverses, cancer du sein,..).
Sont désormais du domaine du rêve certains objectifs du mouvement des femmes, comme de garantir des services obstétricaux de qualité, l’accès à l’accouchement et l’avortement libre et gratuit, des services de planification familiale de haut niveau, le droit à la contraception et une éducation sexuelle promouvant des relations sexuelles fondées sur l’égalité, la joie et la liberté, sans violence mâle, la possibilité de choisir en toute liberté, quand et dans quelles conditions avoir des enfants …
Il est plus qu’urgent de réagir pour parer à cette catastrophe humanitaire. Il est plus qu’urgent de lancer des actions communes avec les mouvements de solidarité en Grèce et en Europe ! Ensemble, au niveau national et au niveau international…
En Grèce nous voulons faire une campagne ayant une double dynamique : d’une part, participer aux initiatives citoyennes qui se sont développées un peu partout en Grèce et ont mis en place des structures autogérées et, d’autre part rendre visible dans ce mouvement la lutte des femmes pour leurs droits à la santé, leurs droits sexuels et reproductifs.
Pour ce faire, nous proposons une campagne pour la santé des femmes et les droits sexuels et reproductifs.

Cette campagne ne se limitera pas à l’aide humanitaire. Elle vise aussi à lutter contre la politique d’austérité mise en place pour payer la dette
-  Lutter en somme contre les dictats de la Troïka et pour la prise en charge des droits sexuels et reproductifs par un système public de sante n’obéissant pas aux lois de la commercialisation et du marché.
-  Lutter contre tous les conservatismes, ceux de l’Eglise Orthodoxe ou des nazis de l’Aube Dorée qui préconisent le retour des femmes au foyer, au nom de la solidarité familiale contre la crise, et cantonnent la femme à son rôle de la mère en nous appuyant sur le mouvement universel de solidarité internationaliste, en Grèce et en Europe :
-  Informer sur des sujets de planning familial : contraception, avortement, maladies sexuellement transmissibles, grossesse, accouchement, hygiène individuelle, rapports sexuels et humains, droits sexuels et reproductifs.

Plus concrètement :
-  Sensibiliser surtout les jeunes, sur les questions de santé sexuelle et reproductive.
-  Conseiller des individus et des couples. Par les actions suivantes :
-  Faire fonctionner un « bureau de planning familial » à l’intérieur du dispensaire social, une fois par semaine et pendant 2 heures (dans un premier temps) :
-  Les informations seront délivrées par téléphone ou/et par des entretiens personnalisés des intéresséEs.
-  Organiser des manifestations/actions, ensemble avec la (ou le) psychologue du dispensaire.
-  Organiser des conférences-débats ouverts au public, tous les 2 mois, où interviendront des scientifiques spécialistes des questions traitées. (collaboration éventuelle avec la commune).
-  Créer un matériel imprimé, des affiches, des pamphlets, etc.
-  Pourvoir en personnel le service de planning familial avec des membres de notre équipe ayant déjà une longue expérience (gynécologue, pharmacienne, infirmière, sage-femme, assistante sociale)

Ensemble pour un mouvement de solidarité européen, en Grèce et en Europe : IsoléEs, nous n’y arriverons pas. Pour vaincre nos ennemis, seule la coordination unitaire et démocratique de ce mouvement de solidarité sera efficace. Elle fera naitre une entraide au niveau national et international aussi bien entre féministes qu’en alliance avec les mouvements sociaux, particulièrement avec les syndicats du système de santé.
En effet, la "Crise Humanitaire" provoquée par les politiques néolibérales d’austérité draconienne sera bientôt présente partout en Europe. Elle est en train de se généraliser dans un premier temps aux pays du sud et de l’est européen. Elle ne fait que s’aggraver et semble faite pour durer.
Donc, ce que nous faisons déjà ne suffit plus. Nous ne pouvons nous permettre le luxe d’agir chacun dans son coin face à un adversaire uni et bien coordonné. En somme, il nous faut créer des structures d’entraide permanentes ouvertes aux grandes organisations syndicales et autres. Au travail !…

Pour le groupe des « Femmes pour les droits sexuels et reproductifs » en collaboration avec les » « Femmes contre la dette et les mesures d’austérité »

Sonia Mitralia, Sofia Tzitzikou, Katy Stypsanelli,

Lire aussi

8e rencontres de l’Institut Renaudot, les 21 et 22 novembre 2014 à Paris : « Construire ensemble : un défi pour vivre mieux »

30 octobre 2014
DOSSIER DE PRESSE Un événement en promotion de la santé ! Les vendredi 21 et samedi 22 novembre à Cité Internationale Universitaire de Paris, près de quatre cent personnes – …

28e congrès de l’USP : Un autre discours de Grenoble - La psychiatrie solidaire, c’est maintenant !, du 22 au 24 mars 2013 à Grenoble

5 mars 2013
ARGUMENT Entre plaine et montagne, autorité décentralisée de l’Etat et exigence démocratique, misère psycho-sociale et progrès scientifique, Grenoble est une ville chargée de symboles : 2 décembre …

Table Ronde MGEN « Sécurité sociale, Mutualité, Solidarité »

4 février 2008
par EP
L’intégralité des actes de la table ronde « Sécurité Sociale, Mutualité, Solidarité » à la Faculté de Sceaux, organisée par la SD Mgen des Hauts-de-Seine, en partenariat avec la LMDE, à l’Amphi Vedel – Faculté …