Pour les salaires, pour l’emploi, pour les conditions de travail ! Le jeudi 8 octobre 2015, mobilisation

Publié le lundi 5 octobre 2015

Le SMG appelle l’ensemble de ses adhérents à manifester le 8 octobre 2015 dans tout le pays aux côtés de l’inter-syndicale des salariés de la fonction publique et du privé pour la défense de l’emploi, l’augmentation des salaires, l’amélioration des conditions de travail et pour un haut niveau de protection sociale. La situation économique et sociale ne fait que se dégrader dans notre pays sous les coups de boutoir de la politique gouvernementale actuelle ralliée au néolibéralisme européen le plus dur, nous l’avons vu pour la Grèce cet été. Vous trouverez ci-joint l’appel de l’intersyndicale. Plus que jamais la lutte, l’union des forces progressistes et la solidarité sont à écrire dans nos agendas et à pratiquer pour la construction d’un rapport de forces en faveur de l’égalité des droits.

Le jeudi 8 octobre 2015, la Fonction publique se mobilise
Pour les salaires, pour l’emploi, pour les conditions de travail
 !

Les syndicats de la Fonction publique (CGTFSUSOLIDAIRESFAFP) appellent l’ensemble des agents de la Fonction publique à se mobiliser avec les salarié-es du secteur privé, dans l’action interprofessionnelle du 8 octobre 2015.

Ensemble pour les salaires !
Oui, sur le pouvoir d’achat, la Fonction publique est bien pénalisée par les politiques austéritaires, après plus de cinq ans de gel de la valeur du point d’indice !
Ces pertes de pouvoir d’achat, inédites pour tous les agents des trois versants de la Fonction publique, et ce quelle que soit leur catégorie, ont même des effets de paupérisation pour nombre d’entre eux qui s’ajoutent à un sentiment de déclassement.
Il est donc légitime de revendiquer un rattrapage des pertes subies par l’octroi de points d’indice pour tous, et d’exiger l’ouverture de négociations salariales immédiates pour enfin mettre un terme au gel de la valeur du point d’indice.

Ensemble pour l’emploi !
Les cadrages budgétaires pour l’année 2016 confirment la poursuite des suppressions d’emplois dans un grand nombre de secteurs de la Fonction publique. Hormis les administrations définies comme prioritaires, les suppressions de postes s’aggravent. De ce fait, l’exercice de missions publiques est mis à mal, la précarité des non-titulaires perdure et les conditions de travail des agents se dégradent. En ce début d’automne, les projets de budgets 2016 de l’État, des collectivités territoriales ou encore de la Sécurité sociale seront des indicateurs forts et une étape sur laquelle nous devons peser par la mobilisation.
Nous revendiquons la fin des suppressions d’emplois et les créations dans les meilleurs délais des emplois statutaires nécessaires pour répondre aux besoins de la population sur l’ensemble du territoire.

Ensemble pour les services publics !
Nous exigeons des services publics de qualité répondant aux besoins des usagers sur l’ensemble du territoire.
Les réformes territoriales ne seront pas sans conséquences négatives pour les personnels en termes de mobilité, de suppressions d’emplois, de transferts de missions et de dégradation des conditions de travail. Le projet de loi santé est également porteur de graves menaces sur la qualité du service public.

Ensemble avec tous les salariés-e-s !
Enfin, comment ne pas se sentir directement concernés par les attaques contre les 35 heures, les projets inacceptables de remise en cause des garanties du Code du travail… ?

Les organisations syndicales (CGTFSUSOLIDAIRESFAFP) considèrent que les personnels de la Fonction publique doivent construire ensemble les conditions de la réussite d’une mobilisation qui doit marquer un coup d’arrêt à cette politique de régression sociale.

Non, l’austérité ne passera pas par nous !
Le jeudi 8 octobre 2015, mobilisons-nous sous toutes les formes appropriées :
Grèves, manifestations, rassemblements !


Ensemble : jeunes, travailleur-euses dans ou hors de l’emploi, retraité-es
Le 8 octobre : défendre les emplois, les salaires et la protection sociale !

Dans un contexte où l’emploi et les salaires restent les préoccupations majeures, il est urgent d’exiger une autre politique économique et sociale, et de faire entendre les revendications des salariés et des jeunes dans tout le pays.
Les mesures en faveur des entreprises, sans contreparties, non seulement n’ont aucun effet sur le taux de chômage mais donnent lieu dans les entreprises à des chantages à l’emploi pour imposer des baisses de salaires et un allongement du temps de travail. Cela nourrit la désespérance sociale sur laquelle prospère l’extrême droite. Le projet de « dégraisser » le code du travail est une menace de plus sur les droits des salarié-es.
Le gouvernement doit s’engager pour une réelle réforme fiscale, plus juste et plus redistributive permettant ainsi de rompre avec les choix de politiques économiques libérales sources d’inégalités et d’injustices.
Face à la crise économique et aux mutations à venir, il s’agit de développer les investissements pour réorienter l’activité économique en tenant compte des impératifs écologiques, de conforter et promouvoir les services publics, de soutenir et relancer les secteurs industriels.
Les mobilisations organisées partout en France le 8 octobre, feront entendre la nécessité de créer les emplois nécessaires dans le privé comme dans le public, d’améliorer le pouvoir d’achat ce qui passe notamment par l’augmentation des salaires et des pensions, de réaliser l’égalité réelle entre les femmes et les hommes, d’améliorer les conditions de travail, de réduire le temps de travail, de conforter la protection sociale et de protéger socialement les jeunes notamment en leur garantissant un droit à l’autonomie.
Les organisations CGT, Solidaires, FSU, UNEF et UNL appellent les salarié-es, les chômeurs-euses, les étudiant-es, les lycéen-nes et les retraité-es à se mobiliser le 8 octobre prochain pour une journée interprofessionnelle, avec grèves, manifestations, rassemblements.

Documents joints

Lire aussi

Appel au don pour le Comede

18 juin 2018
En près de 40 ans, le soin et l’accompagnement de 150 000 personnes de plus de 150 nationalités, originaires d’Afrique, d’Asie, d’Amérique et d’Europe - dans le cadre des consultations et des permanences …

Les pilules d’Or 2018 de la revue Prescrire auront lieu le 25 janvier 2018 à Paris

23 janvier 2018
La revue Prescrire organise les pilules d’Or, événement annuel établissant le palmarès des nouveaux médicaments selon leur conditionnement et la qualité de l’information donnée aux patients par les …

Huez Berneron Plaintes irrecevables d’employeurs - L’audience d’appel du 8 juin 2016

9 juin 2016
Nous étions 80 lors du Rassemblement le 8 juin 2016 devant la chambre nationale disciplinaire de l’ordre des médecins : médecins du travail, généralistes, psychiatres, membres du MIOP, syndicalistes CGT …

Alertez les sans-papiers ! Une rafle est prévue du 13 au 26 octobre 2014

12 octobre 2014
Aujourd’hui, dans quel monde vivons-nous ? lorsque notre travail de soignants consiste à prévenir nos patients de se protéger d’une vaste opération policière qui va se produire à partir de demain. Ces …