Notre histoire et nos batailles

Publié le jeudi 2 mai 2002

Le Syndicat de la Médecine Générale (SMG) est né en avril 1975. Il a regroupé des médecins généralistes autour d’une charte comportant des points essentiels :
- rechercher et faire valoir les causes véritables des maladies,
- imposer une formation des soignants adaptée aux besoins,
- prendre en considération la transformation des conditions de travail des médecins,
- s’opposer à l’emprise du profit sur la médecine,
être responsable devant la collectivité.

Cette charte a été réactualisée en 1986 mais ces points sont plus que jamais d’actualité.

Le SMG se bat depuis toujours contre le secteur privé à l’hôpital, le secteur II à honoraires libres, l’inégalité d’accès aux soins, le lobby de l’industrie pharmaceutique, le paiement à l’acte qui incite à une médecine à la chaîne et à l’inflation des consultations et qui ne doit plus être le seul mode de rémunération en médecine ambulatoire.

Le SMG analyse les perversions du système actuel et ses dérives. Il met en avant des solutions pour sortir la médecine de la logique marchande, en remettant la santé dans le champ public et politique.

Le SMG revendique pour les médecins un statut professionnel où soit prise en compte une pratique médicale globale comprenant le soin, la formation médicale individuelle et l’information auprès des personnes (prévention et dépistage).

Devant la menace de la privatisation de l’Assurance maladie, signe d’une politique de libéralisation plus générale, le SMG travaille avec d’autres groupes professionnels et des associations (Attac, syndicats de salariés, mutuelles, collectif de défense des droits des femmes, Syndicat de la Magistrature, Confédération Paysanne) pour élaborer ensemble des alternatives aux schémas libéraux.

Lire aussi

Commission exécutive

19 janvier 2018
par SMG
Membres élus de la commission exécutive, instance décisionnaire du SMG et entre parenthèses le département où ils exercent.

Charte du Syndicat de la Médecine Générale

1er mai 2002
Charte regroupant les médecins généralistes du SMG autour de quatre points essentiels : rechercher et faire valoir les causes véritables des maladies, imposer une formation des soignants adaptée aux …